Le Liége.

Depuis des milliers d'années, le liège protège, inspire et surprend l'homme. Son origine nous ramène au Ve siècle avant JC, où il était utilisé comme amphore pour sceller les vins, les chaussures, les flotteurs et le matériel de pêche. Des siècles plus tard, il a été utilisé comme isolant du froid et de l’humidité. Aux XVe et XVIe siècles, il a été appliqué sur les caravelles qui ont conduit les navigateurs lusitaniens à la découverte du monde.

Le liège, l'écorce externe du chêne-liège, QUERCUS SUBER L, c’ est une fibre végétal formé de millions de micro-cellules, qui sont remplies d'un mélange gazeux identique à l'air.

Cette structure en forme de cellule, semblable à un nid d'abeille, confère au liège une grande élasticité et, pour incroyable que cela puisse paraître, le liège peut être comprimé à la moitié de sa taille sans perdre sa flexibilité.

Les cellules en forme de coussin ont une mémoire élastique superbe. Une fois compressés, ils essayent instantanément de retrouver leur forme d'origine. Cette élasticité confère au liège une grande tolérance aux changements climatiques.

Il est léger, chimiquement inerte, résistant à l’humidité et biodégradable.
Les propriétés les plus distinguées et utiles du liège sont: une baisse densité, résilience, imperméabilité, propriétés isolantes et ignifuges, une baisse conductivité, haute résistance à l'usure, chaud et doux et antistatique au toucher.